Home News Homepage Un salto nel lontano 1908 in Francia: leggetelo sul sito della Commission Documentation et Histoire

Accedi



Menu Utente

Contatore Visitatori

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterOggi248
mod_vvisit_counterIeri731
mod_vvisit_counterQuesta Settimana1621
mod_vvisit_counterSettimana scorsa4492
mod_vvisit_counterQuesto mese13449
mod_vvisit_counterMese Scorso22145
mod_vvisit_counterDi sempre809162

Online (da almeno 20 minuti): 10
il tuo IP: 54.196.127.107
,
Oggi: Nov 21, 2017


Nazione di provenienza

65.5%Italy Italy
8.7%United States United States
6.3%France France
5.4%Spain Spain
4.1%Monaco Monaco
1.5%Sweden Sweden
1.3%Germany Germany
1.2%United Kingdom United Kingdom
0.8%Brazil Brazil
0.6%Poland Poland
0.3%Belgium Belgium
0.3%Canada Canada
0.3%Czech Republic Czech Republic
0.3%Netherlands Netherlands
0.3%Romania Romania
0.2%Lithuania Lithuania
0.2%Switzerland Switzerland
0.2%Russian Federation Russian Federation
0.1%Austria Austria
0.1%Croatia Croatia



Designed by:
Messaggio
  • Direttiva e-Privacy EU

    Questo website utilizza i cookies per gestire l'autenticazione, la navigazione, e altre funzionalità. Scorrendo questa pagina o cliccando in qualunque suo elemento, acconsenti all'uso dei cookies.

    Visualizza i documenti sulla direttiva della e-Privacy

Un salto nel lontano 1908 in Francia: leggetelo sul sito della Commission Documentation et Histoire PDF Stampa E-mail

Appuntamento imperdibile con la "Lettre" dei nostri amici francesi che si occupano di storia e statistica per conto della Federazione francese. Ieri hanno festeggiato anche loro la giornata del lavoro, ma oggi, puntualissimo, Gilbert Rosillo ci ha spedito il "memo" per ricordarci le loro novità sul loro sito Internet.

 Bonjour à toutes et à tous, A​u nom de la Commission Documentation et Histoire de la Fédération Française d'Athlétisme, j'ai le plaisir de vous adresser la 67ème lettre mensuelle d'informations avec son traditionnel résumé des études réalisées ou mises à jour au cours du mois d'avril que vous pouvez consulter plus en détail via le lien suivant :http://cdh.athle.com/

Luc Vollard ci regala delle gustose notizie su un grande personaggio dell'anno 1908, anno olimpico. Non vogliamo togliervi il gusto di scoprire di chi si tratta, leggete le poche righe di Luc. Chissà, magari nei prossimi giorni, avremo qualche aggiunta da proporvi...

alt

L’histoire de l’athlétisme français regorge de champions très précoces mais le cas de Pierre Failliot est peu courant car c’est bien un excès d’autorité parentale qui nous a peut être privé d’un médaillé olympique ! Né en 1889, le sociétaire du Racing Club de France est en effet encore junior en 1908 alors que se profile à l’horizon les Jeux Olympiques de Londres. Le 31 mai, à la Croix-Catelan, son club organise le XVème prix Blanchet et le compte rendu de l’Auto évoque la présence de plusieurs milliers de spectateurs. Ils ne seront pas déçus par le spectacle et notamment par le 400 m où 12 partants se présentent sur la piste en herbe  du bois de Boulogne.
Failliot va pouvoir compter sur l’aide de Charles Poulenard, athlète très polyvalent mais aussi personnage haut en couleurs, d’autant plus que l’épreuve est encore disputée à cette époque en ligne et non pas en couloirs. L’objectif est simple : améliorer le record de France de Marc Bellin du Coteau établi en 1904 en 50’’0. Poulenard s’acquitte parfaitement de sa tâche au point d’égaler le record à l’arrivée, mais Faillot est loin devant et en 49’’0 pulvérise l’ancienne marque, avec un temps qui peut être considérer comme un officieux record du monde junior.
Il ne verra pas hélas la cendrée de White City mais son niveau aurait pu lui permettre d’atteindre la finale des JO, une course rocambolesque dont le vainqueur Carpenter sera disqualifié en raison de manœuvres illicites. L’épreuve recourue … avec un seul athlète, les Américains la boycottant en signe de protestation. Le règlement sera par la suite modifié et on courra dorénavant le 400 m en couloir. Failliot connaîtra une seule sélection internationale pour l’édition suivante des Jeux, et il reviendra en 1912 de Stockholm avec l’argent du 4 x 400 où il fit équipe avec Lelong, Schurrer et … Poulenard. Comme d’autres à l’époque, il sera aussi à plusieurs reprises sélectionné en équipe de France de Rubgy, sa vitesse et son gabarit faisant des ravages dans les défenses adverses au point d’être surnommé ’’l’autobus’’ !
(Crédit photos La Vie au Grand Air).
Rédaction Luc Vollard