Messaggio
20 novembre 1920, bon anniversaire à la Fédération Française d’Athlétisme Stampa
Giovedì 19 Novembre 2020 17:42
Avrebbe dovuto essere una grande festa, sicuramenete la sarebbe stata. La cappa di insicurezza, di dolore, di morte, di smarrimento che attanaglia, in questo tormentato anno, le persone che hanno ancora un cervello razionale, ha cambiato i piani, i desideri, le aspirazioni di tutti. E così anche quello che doveva essere un giorno speciale, passerà invece con un velo di tristezza. 20 novembre 1920 - 20 novembre 2020, cento anni fa nasceva la Fédération Française d’Athlétisme. Les Sports athlétiques avevano una consolidata tradizione di un sessantina d'anni: il cross country, i campionati nazionali nati nel 1888, i primati, le gare, i libri già editati addirittura perima del 1900, il tutto regolato dalla Union des sociétés françaises de sports athlétiques e dalla Union des sociétés françaises de sports athlétiques. La Francia, Parigi, l'Università della Sorbona, il Barone Pierre Fredy de Coubertin, avevano già scolpito i loro nomi nella rinata storia dei Giochi Olimpici. Parigi, nel 1900, ne aveva ospitato la seconda edizione. La nascita della FFA nel novembre del '20 veniva qualche mese dopo la conquista delle medaglie olimpiche ai Giochi di Anversa: il grande Joseph Guillemot ne aveva vinte due, l'oro dei 5 mila metri e l'argento sui 10 mila; stesso metallo per la staffetta 4 x 100 e bronzo della 4 x 400 (della quale faceva parte un altro dei grandi della storia atletica transalpina, Géo André). E Parigi già si preparava ad ospitare ancora i Giochi Olimpici nel 1924, prima città mondiale a ricevere questo onore.
Non siamo qui per fare la storia dell'atletica francese; per questo lasciamo parlare il bellissimo libro dedicato a questi cento anni di vita, libro fresco di profumo di tipografia che ci ha segnalato un socio che ne ha avuto fra le mani una copia. Vogliamo complimentarci con i nostri amici della FFA, in particolare con i componenti della Commissione Documentazione e Storia, con i quali abbiamo instaurato una cordiale e continuativa collaborazione. E proprio al presidente della Commissione, Luc Vollard, lasciamo il compito di raccontarci quel 20 novembre 1920.
 
Bon anniversaire à toutes les amis de la Fédération Française d’Athlétisme.
 
 
alt
 
Lorsque l’on retrace les débuts de l’histoire de l’athlétisme français, athlètes et futurs dirigeants sont souvent les mêmes personnes. Il en va ainsi de Jean-Joseph Genet que l’on découvre sur cette photo, deuxième en partant de la gauche, avec ses co-équipiers du Racing Club de France, au tout début du XXe siècle.  S’il a laissé une trace dans les résultats avec un record de France du 5000 m en 18’03’’2/5 le 6 octobre 1895 et plusieurs médailles aux championnats de France de cross-country et de steeple, on se souvient surtout de lui comme président fondateur de la FFA, élu il y a exactement cent ans.
Il aura été auparavant membre des instances de l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques  et notamment président de la Commission Centrale d’Athlétisme. Au sein de la puissante fédération omnisports, les réflexions vont bon train en 1919 pour laisser la place à des fédérations par sports, notamment sous l’impulsion de Frantz Reichel, qui dépose une motion en ce sens le 25 janvier. L’idée va faire son chemin malgré de farouches oppositions et le 20 novembre 1920, 150 congressistes sont réunis à la salle des Sociétés de Photographies au 51, rue de Clichy à Paris, pour créer la Fédération Française d’Athlétisme.
Ce congrès fondateur se déroule sous la présidence de Jean-Joseph Genet, assisté d’Edmond Mamelle, Marcel Delarbre et d’Auguste Audirac. Parmi les questions débattues, il y eu celle de la représentation des clubs non-Unionistes, c'est-à-dire n’étant pas adhérent à l’USFSA. Frantz Reichel soutint que ce ne pouvait être le cas, mais l’avis opposé de Jean-Joseph Genet l’emporta, visant ainsi à fédérer toutes les associations pratiquant l’athlétisme au sein d’une seule et même instance. Il fut aussi admis que les comités régionaux deviendraient des ligues et les premiers éléments des statuts furent approuvés. Après une pause en fin d’après-midi, la séance repris en soirée avec l’adoption des règlements généraux, mais surtout avec l’élection du bureau par les 53 membres du conseil, représentant les anciens comités régionaux de l’USFSA.
Jean-Joseph Genet avec 45 voix fut élu président et les cinq vice-présidences furent pour Marcel Delarbre, Henri Lesur, Charles Poulenard, Joseph Gemain et Emile Giat. A l’unanimité, Paul Méricamp devint secrétaire-général, Auguste Audirac secrétaire du Conseil, et Joannès Bourcier, avec 36 voix, occupa le poste de trésorier. Pour compléter le bureau, les suffrages allèrent vers messieurs Desforges, Lasserre, Tourey-Piallat, Boussard, Masson, Legras, Picaudet, et Jouvin. La présidence d’honneur fut offerte à Henri Paté, Gaston Vidal et Julien Bessonneau, et Edmond Lamelle fut nommé président honoraire, Frantz Reichel secrétaire international.
Comme il se doit, les premières commissions furent mises en place dans les semaines suivant cette première assemblée générale et certaines existent toujours à l’heure actuelle. Les activités de la fédération furent donc gérées au travers de la Commission Sportive, devenue fin 1921 la Commission Technique et d’Organisation (puis plus tard la CTSO et enfin la CSO), la Commission des Finances et du Budget, la Commission Scolaire, Universitaire et des Petites A (A pour Association), la Commission Militaire et Maritime, la Commission Scientifique, la Commission de Propagande, la Commission des Statuts, Règlements et Qualifications (devenue CSR en 1924), la Commission de Contrôle des Finances et la Commission du Basket-ball qui engendra la FFBB en 1932. En 1921, il fut aussi créé la Commission de Culture Physique et d’Education Sportive, rapidement renommée Commission des Cours. L’aventure de la FFA était ainsi lancée, prenant le relais de l’USFSA et Jean-Joseph Genet resta à la présidence jusqu’en 1937, laissant la place à Paul Méricamp, secrétaire général en 1920 et qui gardera des fonctions à la FFA jusqu’en 1962.
 
(Crédit photo : collection Luc Vollard)

Ultimo aggiornamento Venerdì 20 Novembre 2020 01:31